Vous êtes dans : Accueil > La Mairie > Tribunes politiques > Tribunes politiques 2017 > Tribune NEF parue dans l'A Propos de mai

Tribune NEF parue dans l'A Propos de mai

NEF vote contre le budget 2017

 

Chères Fourqueusiennes, chers Fourqueusiens,

Cette année encore, les orientations générales décidées par la majorité municipale pour les finances de la commune appellent toutes nos réserves.

Si nous saluons les efforts entrepris pour stabiliser les charges générales, nous restons inquiets du déséquilibre structurel qui caractérise notre budget de fonctionnement, notamment en ce qui concerne les dépenses de personnel qui augmentent d’environ 100.000 € chaque année. Notons à ce propos que le personnel municipal compte 79 agents (68,57 équivalent temps plein), en augmentation de 3 depuis le début de l’actuelle mandature en dépit des promesses de campagne de n’embaucher aucun agent supplémentaire.

S’agissant du budget d’investissement, nous nous félicitons de l’amorce d’une baisse de l’endettement mais celle-ci nous semble beaucoup trop lente. En considérant le rythme actuel d’amortissement, pour retrouver l’endettement de 2013 – juste avant l’opération cœur de village et la rénovation de l’Espace –  il faudra attendre 2021 ! Sans compter le risque de remontée des taux d’intérêt, 25% de la dette communale étant à taux variable ou révisable. Avec des annuités de remboursement égales à 450.000 € par an, nous n’avons guère de réserves pour pouvoir faire face à des investissements qui s’avéreraient nécessaires, sauf à effectuer de nouveaux emprunts ou à opérer de nouvelles cessions foncières. Il nous semble pourtant indispensable  d’investir dans la sécurité, les récents événements de pneus lacérés, voitures brûlées ou autres tentatives de cambriolages en montrant la nécessité. Nous le demandons depuis près de trois ans.

Comme nous l’avions prédit, les grandes opérations d’investissement présentées comme autofinancées sont souvent génératrices de dépenses supplémentaires non-annoncées.

Enfin, nous marquons à nouveau notre totale opposition au budget de gestion des locaux commerciaux du cœur de village, achetés par la mairie, qui va entraîner des travaux d’aménagement de 195.000 € à la charge de la commune cette année, pour des recettes locatives très aléatoires. Nous avons toujours considéré que la commune n’avait pas vocation à être bailleur commercial, nous le réaffirmons et suggérons de vendre au plus vite ces locaux et d’en affecter la recette au désendettement.

À mes côtés, toute l’équipe NEF vous souhaite une excellente fin d’année scolaire et de belles vacances estivales. Soyez assurés que nous sommes et restons à votre entière disposition.

Pour le groupe NEF,

Matthieu Cadot

Partager cette page