Vous êtes dans : Accueil > Le Village > Fourqueux, ville fleurie > Des espaces verts durables

Des espaces verts durables

Engagée dans une démarche de développement durable, elle-même encadrée par l’adoption d’un Agenda 21 (programme d’actions durables à mettre en œuvre à l’échelle locale), la commune de Fourqueux défend une approche « naturelle » de l’entretien des espaces verts.

Gérés par 7 agents sensibilisés et expérimentés, le patrimoine végétal de notre village fait ainsi l’objet d’un traitement particulier, dont l’objectif est de limiter au maximum les pollutions, de favoriser la biodiversité mais aussi de dégager des économies !

Cela se traduit concrètement par un ensemble de « bonnes pratiques » :

  • Gestion différenciée des pelouses : certaines zones « sensibles » sont fauchées (avec une fréquence moindre que les tontes), afin de favoriser le retour de la biodiversité.
  • Recyclage des déchets verts : l’ensemble des rebus végétaux sont transformés via une plate-forme de compostage.
  • Suppression des engrais chimiques : les espaces verts de la commune sont amendés naturellement, grâce au paillage des sols (paillage qui recouvre les sols l’été et est enfoui l’hiver), mais aussi via l’utilisation d’un amendement organique naturel, sous forme de granulés.
  • Refus des pesticides, insecticides et fongicides : en cas d’invasion d’organismes nuisibles, la Ville privilégie la protection biologique intégrée (lutte contre les ravageurs au moyen d’organismes naturels antagonistes).
  • Abandon des désherbants : le désherbage s’effectue manuellement, à la débroussailleuse.
  • Favorisation des circuits-courts : les fournitures et consommables proviennent d’établissements situés à proximité (Noisy-le-Roi, Chambourcy et Saint-Etienne-du-Rouvray).
  • Maîtrise de l’arrosage : des relevés pluviométriques permettent de calculer le volume d’eau dédié à l’arrosage en fonction des précipitations. La plantation de végétaux nécessitant peu d’arrosage, le recours au paillage et l’utilisation de rétenteurs d’eau permettent également de limiter la consommation d’eau liée  à l’arrosage. 

Partager cette page